défilé

Derrière la porte d’un défilé de fashion week

Parlons fashion week !

En mode petite souris au défilé PE 2014-2015 du styliste portugais Felipe Oliveira Baptista, en septembre dernier, je découvrais non sans émoi le plaisir des coulisses d’un défilé parisien à la Halle Freyssinet (13e) qui accueillait quelques jours plus tard Givenchy et ses guest stars Kim Kardashian et Kanye West – oui bon je les ai loupés -.

Le résultat final d’un show, on le connaît tous, des créatures longilignes internationales qui mettent en valeur de sublimes créations sur le catwalk, mais en coulisses ce n’est pas vraiment une mince affaire. Rush, coups de stress, mannequins en retard, la minute interview – j’ai bien dit minute – et mise au point beauté (par L’Oréal) de dernière minute, trois quart de secondes avant le premier passage… c’est plutôt à ça que nous avons à faire.

Et je ne vous parle même pas des cris assourdissants des nombreux photographes accrédités qui veulent capter LA photo (que n’aura pas le voisin) prise sur le vif qui fera rêver la presse du ELLE au Figaro. Le paradoxe de tout ça ? Je l’ai trouvé entre les mannequins angéliques, les robes minimalistes, fluides aux couleurs pastel et le brouhaha des backstages en complète ébullition. Tout ça je l’admets m’a fait rêver… en images.

Parce que bon j’étais quand même là pour le boulot !

Défilé Felipe Oliveira Baptista, make-up par L’Oréal Paris. Sandra Da Silva ©
Défilé Felipe Oliveira Baptista, make-up par L’Oréal Paris. Sandra Da Silva ©
Défilé Felipe Oliveira Baptista, make-up par L’Oréal Paris. Sandra Da Silva ©
Défilé Felipe Oliveira Baptista, make-up par L’Oréal Paris. Sandra Da Silva ©